Comment faire un joint filasse parfait

On touche au B.A.B.A., au Graal de la plomberie. Le joint filasse, c’est le TRUC que tous les apprentis plombiers-chauffagistes apprennent en cours en répétant inlassablement la technique, la gestuelle, le processus, la procession, le rituel… On touche à presque quelque chose de sacré !
Bon allez, j’arrête mes histoires mais c’est vrai que savoir comment réaliser un joint filasse est très vite enseigné en plomberie tellement il est essentiel pour le réseau eau potable et le réseau chauffage. Pourquoi le joint filasse ? Parce que à chaque fois que vous rencontrez des raccords qui n’ont pas de une portée plate et bien c’est systématiquement un joint filasse ! Cela arrive souvent, très souvent. Alors il faut bien maîtriser le geste pour avoir un joint filasse parfaitement étanche sinon il faut recommencer, recommencer, recommencer jusqu’à y arriver.

comment-realiser-un-joint-filasse

Avantage du joint filasse

Le joint filasse est facile à mettre en oeuvre, économique, il convient tant au circuit sanitaire (eau potable) qu’au circuit chauffage, et très résistant dans le temps (la plupart des pièces des radiateurs en fonte sont jointés avec des joints filasse).
Pour la petite histoire, la filasse c’est du chanvre. Le chanvre est très connu pour sa résistance à l’eau (on faisait les cordages des navires en chanvre au 15ème siècle. Exemple la Santa Maria de Christophe Colomb). Bref, c’est un très bon matériel, souvent copié, amélioré, (je pense à tous les Castorama, Leroy-Merlin, qui vous proposent du téflon, de la résine ou d’autres produits) mais franchement jamais égalé. Longue vie au joint filasse ! Bon et si maintenant vous suiviez le guide pour savoir comment réaliser un superbe joint filasse de la mort qui tue sa race ? Allez, c’est parti.

Quand mettre un joint filasse ?

Quand est-ce que je dois mettre un joint plat et quand est-ce que je dois mettre un joint filasse. Ce sont des questions auxquels beaucoup se sont confrontés. Normal, si vous voulez que votre réseau soit étanche, il ne faut pas se tromper de type de joints. Bon rassurez-vous rien de bien compliqué cependant. Vous aimez la lecture, c’est parti mon kiki.

Joint plat ou joint filasse ?

Quand, sur un raccord, vous voyez une portée plate et que vous devez le fixer sur un robinet avec une portée plate alors BINGO : vous utilisez un joint plat ou fibre (les deux appellations sont valables). Par exemple, votre machine à laver est raccordée à un robinet. Entre ce robinet et le tuyau de la machine à laver : il y a un joint fibre ou plat (qui est en caoutchouc noir la plupart du temps). Ai-je besoin de balancer un photo ?
Bon maintenant vous savez : deux raccords à portée plate = au milieu un joint plat

Téflon ou joint filasse ?

Pourquoi un joint filasse et pas téflon ? Bah le téflon, ça marche aussi mais c’est moins résistant et ça tient moins que le joint filasse. Le téflon est plus difficile à faire accrocher sur la filature du raccord et puis, je trouve que ça fait sale. Bref, pas trop fan du téflon.

Résine ou joint filasse ?

Les résines semblent être un bon produit mais elles sont chères à l’achat. Si vous n’avez que un ou deux joint à réaliser, ce n’est pas la peine. Après c’est vrai que niveau mise en oeuvre et gain de temps, c’est incomparable. Je ne sais pas ce que ça vaut dans le temps mais pourquoi pas.

Autres produits dérivé du joint filasse ?

Je connais le filjoint, franchement c’est pas mal. Vous vous salissez moins les mains que la filasse vu que c’est une sorte de filasse sans pâte et c’est peut-être plus simple à mettre en oeuvre. C’est un peu gras ce qui permet une étanchéité entre les raccords vissés. Après, je n’en mets que sur des installations d’eau potable avec des petits diamètres de raccords pas sur un circuit chauffage (pas confiance) au gros diamètres et chauffés.

Faire un joint filasse comme un pro : mise en oeuvre

Comme d’hab, je vous ai fait des uber photos pour vous régaler avec vos doigts au moment du montage. Vous allez voir, rien de bien compliqué, suivez les étapes et vous deviez réussir votre premier joint filasse du premier coup. Allez, c’est parti…

Alors d’abord, il faut le matériel, il vous faut de la filasse et de la pâte à joint. L’un ne va pas sans l’autre. Bref, en tout cas, je ne tenterais pas séparément.

filasse-et-pate-a-joint

Vous l’avez ? Alors je continue…

Vous prenez la pièce sur laquelle vous souhaitez faire le joint filasse. Bien sûr, il faut que la pièce en question soit filetée (qu’on puisse la visser). Ici, j’utilise un mamelon. Ce qui est intéressant ici, c’est que ce mamelon a une portée plate et pourtant je vais faire un joint filasse. Pourquoi ? Parce que je vais faire allez ce mamelon dans une vanne d’arrêt qui elle n’a pas de portée plate. DONC, si pas de portée plate, pas de joint plat, DONC un joint filasse à l’ancienne.

Pour faire tenir mon joint filasse, c’est à dire pour ne pas que le joint filasse tourne indépendamment de mon mamelon au moment ou je visse les deux raccords l’un dans l’autre, je vais « griffer » mon mamelon avec une pince universelle.

astuce-pour-faire-tenir-la-filasse-dans-la-vis

Je vais incliner cette dernière en prenant appui sur le rebord du mamelon avec la partie supérieure de la pince puis en faisant remonter la partie inférieure de la pince pour griffer le filetage de la vis.
Je raye le filetage, je le strie, je le griffe, de manière à ce que ma filasse, le chanvre, les poils de chanvre s’accrochent sur le pas de vis.

griffe-filetage-vis-pince-universelle

Résultat de mon raccord tout « griffé » :

vis-griffe-pour-joint-filasse

Bien maintenant, on va mettre de la pâte à joint. Cette pâte grise/bleue Ô combien utile…
Badigeonnez le filetage de pâte à joint de manière à ce que la pâte à joint rentre bien dans le filetage. Ne recouvrez pas, laissez entrevoir la spirale du filetage, le sens de la vis :

pate-a-joint-sur-filetage-vis

Une fois que vous avez recouvert l’intérieur du filetage, posez la pièce puis passez à la découpe de la filasse. Séparez un bout de filasse de la bobine. Pour moi, je calcule la bonne longueur de fillasse comme suit :

1) Ouvrez le cordon de filasse, aplatissez le cordon de votre fillasse dans sa largeur. Sa largeur doit correspondre à la largeur du filetage du raccord à étanchéifier. Séparez la filasse en deux si vous pensez que vous en avez trop en main.

2) Avec la longueur de ma filasse, je dois faire DEUX tours au moins (parce que j’aime comme ça). Techniquement, ça peut aussi dépendre de la largeur d’emboîtement de l’autre raccord mais essayons de ne pas trop rentrer dans l’ingénierie.
Bref, coupez là si vous pensez qu’elle est trop longue.

decouper-morceau-filasse

Nota Bene : il ne faut pas de petits bouts mis les uns à la suite des autres, il faut un morceau de filasse d’un seul tenant, c’est important.

separation-surplus-filasse

Maintenant, je vais enrouler ma filasse autour de mon raccord. J’ouvre mon cordon de filasse et je le pose DANS LE SENS DU VISSAGE (N.D.L.R. : très important). Petit à petit, je pose ma filasse sur toute la surface en l’ayant bien ouverte, aplanit autour du filetage. A la fin, je serais dans le sens du vissage.

mise-en-oeuvre-filasse

Voilà, je suis bien dans le sens du vissage sinon ma filasse ne tiendrait pas au moment du vissage entre les deux raccords.

mise-en-place-joint-filasse

Je rebadigeonne de pate à joint ma filasse de manière à bien lisser mon superbe joint filasse.

badigeon-pate-joint-filasse

Non je corrige, mon « parfait » joint filasse. 😉 On a le même ?

joint-filasse-realise-parfait

Ok, reste plus qu’à le visser à la pièce et c’est bon… C’est parti pour 30 ans ou plus ! 🙂

visser-raccord-joint-filasse

Petit conseil quand vous visser la pièce, prenez deux clés à molette : une pour tenir la pièce que vous vissez et l’autre pour tenir la pièce dans laquelle vous vissez. Je mets cette photo où je visse avec une clé à molette la pièce à visser et où je tiens la pièce de ma main (j’ai utilisé deux clés à molette après). Utilisez bien deux clés à molette…

vissage-joint-filasse-entre-deux-raccords

Alors, ça le fait pour vous aussi ? Est-ce que je dois développer d’autres étapes ? dites-le moi si vous le souhaitez. A bientôt en tout cas. +++. Fabien

Sur le même thème :

Joint fibre, plat, torique ou caoutchouc : qui va où ?

Comments 2

  1. Monsieur
    On met la filasse directement sur le filetage griffé, sans pâte. Sinon ça ne sert a rien de griffer, vous perdez toute l’adhérence.

    1. Post
      Author

      Bonjour Roueche,

      Rhaaaa je suis pas d’accord parce que ma filasse s’accroche dans le filetage griffé. J’ai, me semble-t-il, un peu plus d’adhérence.

      J’aime le faire comme ça parce que ma filasse est bien plaquée par la pâte immédiatement. De plus, la compression de la fillasse sur le filetage fait ressortir un peu la pâte et permet un meilleur colmatage des espaces laissés par les fils de filasse. Après personne n’est parfait, j’aime bien comme ça.

      J’essayerai votre système, je vous dirais 😉

      Cordialement

      Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *