RC 50 Geb pour raccorder sans soudure ses tuyaux de cuivre, avis : oui mais…

MISE À JOUR 02/02/2018 suite au test du RC 50 de GEB :GEB m’a téléphoné pour comprendre pourquoi le RC 50 ne fonctionnait pas dans le cadre de mon utilisation.
Mise en oeuvre – ok :
Après avoir énuméré la marche à suivre pour raccorder deux tuyaux de cuivre ou laiton (type boîte à souder) : abraser sur la partie mâle puis dans la partie femelle, dégraisser les pièces avec le dégraissant GEB puis badigeonner de RC 50 la partie mâle et la partie femelle puis emboîter et laisser poser 5 mn pour la polymérisation (phénomène assurant l’étanchéité entre les parties), nous en avons conclu que le problème ne venait pas de la procédure de mise en oeuvre.

Conditions d’utilisation – ok :
Après avoir répertorié les conditions d’utilisation : le RC50 doit être à une température minimale de 10°C pour un fonctionnement parfait. Ce qui était mon cas puisque je travaillais dans un environnement chauffé (environ 19 °C). Pas d’eau qui coule également sur les tuyaux. Tuyaux neufs et bien secs. Cela ne pouvait donc pas également venir des conditions d’utilisation.

Conditions mécaniques de l’installation – problème :
J’ai alors ré-expliqué (parce que je l’avais déjà expliqué à GEB) la configuration de mon installation. Une installation d’environ 12 mètres de tubes de cuivre avec des angles suivants la forme des murs.
J’avais alors opté pour le RC 50 de GEB pour ne pas faire de marques de chalumeau sur les beaux murs neufs parés de chaux aériennes de ma cliente.
Certains endroits étaient si confinés que je ne pouvais pas y placer un parement thermique.
Je place mon RC50 dans les conditions de mise en oeuvre et d’utilisation que vous avez pu lire ci-dessus. Et là, goutte-à-goutte sur certains raccords, fuites. 5 fuites sur 15 raccords…

Cependant, après réflexion, sur une mauvaise information de la part des vendeurs du RC50, une mauvaise interprétation de ma part, je ne blâme pas le RC 50 de GEB. L’utilisation du produit n’était pas adaptée. Vous ne devez pas utiliser le GEB sur de grandes installations mais sur des dépannages en « one-shot ».
En effet, le RC 50 de GEB est une résine, si vous avez de la distance entre les raccords vous pouvez casser/fissurer la résine sur les raccords précédemment collés par effet de levier, mécaniquement. Imaginez la force mécanique sur des raccords séparés d’une barre de cuivre sur une distance de 4 mètres.

CONCLUSION :
Comme quoi le terrain, ça ne ment pas. Oubliez le RC50 de GEB sur des grandes installations avec multiples raccords dont la manipulation casserait l’étanchéité de la résine mais utilisez-le dans des cas de dépannage en « one-shot » avec un seul raccord. RC 50 a été crée pour ça.

Et vous ? Avez-vous rencontré des problèmes ou réussi avec le RC 50 de GEB ? Laisser un commentaire en bas de l’article… Ce sera intéressant d’avoir plusieurs retours pour se faire une idée… En tout cas, voici mon avis sur le RC 50 de GEB le 26/01/2018.

MISE À JOUR 26/01/2018 suite au test du RC 50 de GEB :

Déçu, déçu, déçu : j’ai mis mon installation en eau environ 2 mois après sa mise en place.

L’installation comprenait le raccordement de plusieurs tuyaux de cuivre pour une longueur d’environ 12 m avec des raccords cuivre du commerce uniquement à l’aide du RC 50 de Geb.
J’avais des raccords rapprochés les uns des autres à cause de parties exigues et des raccords coudés en bout de ligne plus espacés donc. Au total 15 raccords.

Sur un total de 15 raccords, 5 ont commencé à « goutter » dès que l’installation est montée en pression (3 bars – eau chaude sanitaire).

resine-rc-50-geb-fuite

J’ai l’impression que la résine RC 50 s’est fissurée et a cassé comme du verre entre les deux parois pour laisser aller le passage de l’eau.
Alors on va me dire que j’ai peut-être fait une mauvaise mis en oeuvre (pièces abrasées tant mâle que femelle, utilisation dégraissant GEB systématiquement, RC 50 appliqué généreusement voire dégorgeant), que le numéro de lot du mon produit n’est pas bon, mais désolé, au moins avec mon chalumeau la mise en oeuvre est sûre.

Que j’ai une ou deux fuites, je veux bien mais 5 sur 15, c’est trop !
Résultat, j’ai tout viré et ai repris ma pièce pour souder à l’aide d’emboitures. Une demi journée de perdue. Fuck off ! Dommage parce que ce produit nous faisait l’économie du chalumeau, à nous plombier.

raccord-rc-50-geb-poubelle

Bref, à mon avis, je déconseille ce produit pour le moment tant que la formule n’est pas plus sûre.
Restez au chalumeau. C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.
Ne lisez pas la suite de l’article ça ne sert à rien !

Les premiers mots sur l’article du 30/10/2017 semblait prometteur jusqu’à la désastreuse mise en eau…
Bon là attention, ça ne rigole plus. Je vous invite dans le futur. Personne ne le sait trop encore, mais GEB (un des principaux fabricants français de colles PVC, de colles et de mastics réfractaires) vient de nous sortir un produit de son usine. Dorénavant, on va pouvoir souder sans chalumeau ou raccorder sans pince à sertir ! Une REVOLUTION ! Je m’explique…

Lorsque je travaille du cuivre pour faire un réseau d’eau (chauffage ou sanitaire), je dois utiliser des raccords pour lier deux tubes de cuivre l’un à l’autre. Ce peut-être des raccords coudés, des manchons, des raccords 2 pièces écrou libre, du té égal…

Je sors alors mon chalumeau oxyacétylénique sur chariot de mon camion. Celui-ci doit bien peser sa quarantaine de kilo. Au moment de souder, il se peut que je me retrouve dans une situation inconfortable pour braser parfaitement certains raccords. Si j’y vais un peu trop fort (en chauffe) ou que la soudure est inaccessible, un faux mouvement et je parsème le magnifique mur de ma cliente d’une tâche noirâtre conséquence de la rencontre de son enceinte avec la flamme de mon chalumeau.

Vous me direz que l’on peut utiliser un écran thermique et je vous réponds oui mais, maiS, maIS, mAIS, MAIS ET SI L’ON POUVAIT SE PASSER DE TOUT CELA ? Sans chalumeau ? Avec le sertissage ? Non. Encore moins encombrant et encore moins cher : grâce au procédé de la soudure à froid ou le raccordement sans soudure avec le RC50 !

rc-50-geb

Comment assembler sans soudure avec le RC50

Le RC 50 est disponible exclusivement en réseaux professionnels, dans les Négoces Plomberie Sanitaire. D’ici la fin de l’année 2017, il sera également disponible dans les Négoces Matériaux et les quincailleries professionnelles. Je suis un des premiers clients à avoir acheté le RC 50 (le deuxième, en fait) chez mon fournisseur Malrieu Castres à avoir acheté le RC50. Bien sûr quand je l’ai pris, on s’est charrié un peu avec les vendeurs : « c’est pas pour les plombiers ça ! C’est pas de la vraie soudure », bref…

Mec, t’es derrière ton comptoir et quand tu dois dépanner un client au 5ème étage de Toulouse sans ascenseur, en fin de journée, peut-être qu’avec ça je me sentirai plus léger. Allez je le prends et il me tarde de l’essayer…

D’ailleurs, le commercial me glisse en douce : « il y a 20 ans, on critiquait le PER. Aujourd’hui, tout le monde en pose. »

Avec le RC 50, GEB utilise ici une technologie dite « anaérobie » ce qui signifie que le produit polymérise seulement en l’absence d’oxygène et en contact entre deux métaux avec un faible jeu. Le raccordement se fait donc par polymérisation : réaction chimique ou procédé chimique par lesquels des petites molécules (par exemple des hydrocarbures de deux à dix atomes de carbone) réagissent entre elles pour former des molécules de masses molaires plus élevées.

Les matières principales contenues dans le RC 50 sont des résines, charges et additifs. La formule complète est bien sûr confidentielle. On les comprend.

Peut-on réellement parler de colle (comme la colle PVC) ou de soudure ? Pour éviter toute confusion, GEB préfère parler de « raccordement cuivre ». puisqu’il ne s’agit pas exactement d’un collage, ni d’une soudure.

Comment utiliser le RC 50 ? Mise en oeuvre

Matériellement, pour un raccordement cuivre vous avez besoin des 3 éléments sur la photo : de la bande abrasive, du dégraissant et du RC 50. Le tout chez GEB si possible afin de ne pas avoir de surprise dans la mise en oeuvre.

rc-50-degraissant-papier-ponce-verre-geb

J’explique ici comment mettre en oeuvre le RC 50. Veillez à bien l’appliquer en respectant la procédure, les étapes, et les différents produits à utiliser. Les différentes étapes pour mettre en œuvre le RC 50 sont :

Préambule : observez une température supérieure à +10°C pour la mise en place. Pas de RC 50 sur des tubes cuivre supérieurs à 22 mm de diamètre extérieur. Recommandations données par GEB.

1) Abraser les raccords (parties mâle et femelle) avec une bande abrasive (papier verre ou ponce) ou de la laine d’acier. Il est indispensable de poncer les deux extrémités à raccorder avec le RC 50 (surfaces destinées à être en contact avec le RC 50 et qui seront emboîtées), de manière à délivrer des copeaux métalliques qui accélèreront la polymérisation.
Il n’y a pas de sens obligatoire.

2) Dégraisser les parties à raccorder avec notre Décapant Universel. Le Décapant Universel de GEB est formulé spécialement pour dégraisser les métaux, sa présentation en spray permet d’éliminer rapidement les résidus présents sur le tube et pouvant altérer l’accroche du produit au métal. La question que je me pose c’est est-ce que tout autre dégraissant à base d’acétone pourrait fonctionner ? Cela reste à voir avec GEB… Ou à l’usage ! Pour son application, on peut pulvériser le Décapant Universel sur un chiffon avant de le passer sur le tuyau de cuivre. Le spray permet justement de supprimer le chiffon et d’utiliser 100% du produit, sans en perdre dans le chiffon.
De même que pour le ponçage, les parties à dégraisser sont seulement celles destinées à être en contact avec le RC 50 et à être emboitées.

3) Enduire toute la surface des parties à encoller (mâle et femelle) de RC 50 de GEB.

4) Emboîter (un repositionnement d’un demi-tour est possible durant la minute suivant l’emboitement).

5) Nettoyer le surplus de produit. Attendre 5 min avant de remettre en eau.

Un flacon de RC 50 contient 60ml de produit et vous permettra d’effectuer environ 160 raccords de diamètre 14. En 2017, le prix public conseillé par GEB (sans remise artisan) est de 28,90 €. Cependant, il s’agit d’un prix indicatif, et ne constitue en aucun cas un prix de vente imposé.

Comment reprendre sa pièce en cas d’erreur ?

Une fois le tuyau de cuivre et le raccord soudé au RC 50, y a-t-il un moyen pour retirer le raccord ?

Une fois raccordé, l’assemblage n’est pas démontable et doit être enlevé mécaniquement, ou en coupant le tuyau de cuivre.
Il est aussi possible de démonter le raccord en le chauffant au chalumeau oxyacétylène.

Peut-on dissoudre le RC 50 pour recommencer sa pièce ?

Non, une fois que la polymérisation a commencé, le RC 50 ne peut plus être enlevé.
Cependant, tant que les pièces ne sont pas emboitées et en contact de l’air, on peut essuyer le produit.

Que faire si l’on s’est trompé ? Couper le tube et manchonner ?

Si l’on s’est trompé et que l’on a dépassé une minute de séchage, on ne pourra plus repositionner le raccord au risque de dégrader le raccordement.
Il faudra alors couper et recommencer. Dans la minute suivant l’emboîtement, un repositionnement d’un demi-tour est néanmoins possible.

Et si on faisait une emboiture ? Le RC 50 fonctionne bien sur les emboitures, du moment que le jeu est inférieur à 0.25mm. Si le jeu est supérieur, il n’y a pas assez de contact pour « écraser » la résine sur les supports et permettre ainsi la polymérisation. Concernant les emboitures, il faudra bien sûr refroidir le tube avant d’y appliquer la résine.

Le RC 50 fonctionne également autant sur du cuivre écroui que recuit, et même avec les raccords à sertir (il ne détériore pas le joint).

Le RC 50 fonctionne aussi sur les manchons préformés type raccord 2 pièces avec écrou libre laiton.

Cas où le RC 50 ne soude pas sur le tuyau de cuivre :

D’expérience, le RC 50 ne prend pas si le tuyau de cuivre « goutte » ou qu’il y a de l’eau dessus. Il faut que le support soit sec complètement exempt d’eau. Malheureusement, quand le réseau de distribution d’eau n’est pas étanche malgré la fermeture des vannes, que quelques gouttes d’eau s’échappent et dégouline sur votre coupe, vous ne pourrez pas appliquer le RC 50 au risque de créer une fuite lors de la mise en eau. Dommage et dur, dur…

Autre précision, le jour où j’ai fait cela, il faisait très froid (autour de 5°C). Le GEB RC 50 était dans le camion à température ambiante. Est-ce pour cela que ça n’a pas fonctionné ? A suivre.

J’ai eu ma réponse, il existe en effet une température d’utilisation minimale de 10°C. En dessous de cette température, le produit ne réagit plus ou très lentement.

Le RC50 est un produit de mise en œuvre et non de réparation, il ne peut donc pas permettre de s’appliquer sur un tuyau cuivre qui goutte.

Quelle utilisation pour le RC 50 de GEB ?

Ma cliente possède une belle maison de ville aux murs intérieurs enduits de chaux coloré. Cela a été refait récemment et tout est neuf. Très neuf. Elle souhaite la mise en place d’une baignoire. Il faut donc prolonger un tuyau de cuivre pour amener l’eau chaude sanitaire. Va falloir faire gaffe. L’occasion pour moi d’utiliser le RC50 et de faire un test grandeur nature.

Si on extrapole, le RC 50 constitue une solution alternative à la brasure ou au sertissage, dans certains cas spécifiques : dans les endroits difficiles d’accès tels que sous un évier ou un lavabo, dans les endroits étroits à la pince à sertir ne passe pas, et sur les chantiers spécifiques où la flamme est interdite (aéroports ou hôpitaux par exemple).

Le RC 50 a été développé suite à l’observation faite que la soudure avec un chalumeau ou un sertissage n’était pas toujours aisé, et que les artisans plombiers y perdaient parfois beaucoup de temps. GEB a eu donc à cœur de développer des solutions permettant de faciliter le travail des plombiers-chauffagistes.

Le RC 50 convient tout aussi bien sur les installations sanitaires et de chauffage sans problème. Le produit résiste également aux fluides tels que huiles et hydrocarbures de chauffage.
Il n’est cependant pas applicable sur les réseaux véhiculant du gaz.

Durée et résistance dans le temps de la technologie RC50

Le RC 50 est un produit utilisant donc la technologie anaérobie, que GEB maîtrise depuis plus de 20 ans ! Le RC 50 est bien sûr une innovation. Bien que nous ne disposions pas d’un recul conséquent, la technologie anaérobie est maîtrisée par GEB depuis plus 2 décennies et lui a permis d’innover sur ce secteur.

De plus, lors de son développement, ce produit a fait l’objet de tests rigoureux réalisés par leur laboratoire et par un conseiller technique.

Un raccordement au RC 50 résiste à des pressions jusqu’à 30 bars. Une fois mis en place, le produit résiste à des températures de -55°C à +130°C. Pas d’inquiétude, le RC 50 résiste bien évidemment aux dilations du cuivre, cela nous a été prouvé suite à son passage sur un banc d’essai

Différence entre soudure et RC 50 ?

Quoiqu’il en soit GEB n’a aucunement l’ambition de supprimer la soudo-brasure traditionnelle avec le RC 50.

Avantages par rapport à la soudure oxyacétylénique et par rapport à la brasure (chalumeau gaz + étain) ?

Les avantages du RC 50 par rapport à la soudure oxyacétylénique sont que le matériel et consommables nécessaires sont moindres, donc plus besoin de déplacer les bouteilles oxyacétylénique.

La haute température peut changer la nature du cuivre et diminuer sa résistance mécanique. Sur les zones restreintes, la mise en œuvre du RC 50 est plus aisée et plus rapide (sous une baignoire par exemple).

On élimine également les problèmes de gravité sur les brasures à effectuer sur place, ainsi que les risques d’incendie.

Quels sont ses inconvénients par rapport à la soudure oxyacétylénique et par rapport à la brasure (chalumeau gaz + étain) ?

La brasure forte (soudure oxyacétylénique) peut être appliquée à n’importe quelle température (même négative), et peut également s’utiliser sur des réseaux de gaz et frigorifiques. Le diamètre avec le RC 50 est également restreint. Une brasure tendre ne peut pas s’effectuer sur des réseaux de gaz et frigorifiques.

Différence entre sertissage et RC 50

La différence vient principalement de la mise en oeuvre. Il faut acheter une pince à sertir et des raccords à sertir pour utiliser la technique du sertissage. Le coût d’achat ou de la location est beaucoup plus élevé que le RC 50.

Précautions d’usage du RC50

Avant de l’utiliser, j’ai bien pris soin de demander si il y avait quelques précautions pour utiliser le nouveau produit de GEB. D’un point de vue matériel, il faut savoir que le GEB s’applique sur les petites sections de tuyaux de cuivre et qu’il faut protéger certains supports environnants. Quand au point de vue de la santé, certaines précautions doivent être prises cependant cela reste du bon sens. Autre point, le produit doit être appliqué à une température supérieure à +10°C.

Précautions matérielles

Pour le coup, tirer une conduite supplémentaire de cuivre pour alimenter une baignoire demande à poser du diamètre 16. Il faut faire attention puisque le RC50 ne convient pas pour toutes les sections surtout les grandes sections. Donc utilisez le RC 50 de GEB que sur les petites-moyennes sections (jusqu’à 24 mm – NDLR : je ne connaissais pas ce type de diamètre). Dans le cas de notre baignoire et de quasiment la plupart des interventions chez le particulier, le produit GEB RC 50 conviendra parfaitement.

Est-ce que le RC 50 fait des tâches (sur les rideaux, le sol) ?

Le RC 50 reste un produit chimique, donc pouvant interagir avec les matériaux environnants. Il faut donc protéger l’environnement autour du lieu d’intervention.
Néanmoins, le RC 50 ne réagira pas sur les matériaux non métalliques. Le sol pourra donc être nettoyé avec une éponge humide.

Est-ce que le RC 50 est lavable en machine suite à tâche sur vêtement, tissu ?

Le RC 50 n’est pas compatible avec l’eau, et ne s’y dissous pas. Concernant les textiles, il faudra les laver à la main (car une machine à laver contient un tambour métallique susceptible de faire réagir le produit), mais il est possible que du colorant reste dans les fibres qui auront absorbées le produit.

Est-ce que le RC 50 peut abîmer des objets ou de la matière ?

S’il reste trop longtemps appliqué sur un métal avant d’être essuyé, le RC 50 est susceptible d’abîmer des objets ou de la matière. Bien sûr, prenez vos précautions de pose. Evitez au maximum de laisser trainer vos saletés.

Précautions santé

Quelques précautions à prendre avec le RC50. Ne le goûtez pas, cela a bon goût. Mais je ne pense pas que ce soit comestible ! (hé oui, j’en ai eu un peu dans la bouche). Faisons un petit point sécurité. 😉

Est-ce que le RC 50 abîme la peau et les doigts ?

Selon GEB, le RC 50 est principalement dangereux pour la peau par ses effets irritants et sensibilisants. Cela reste un produit chimique soumis à la protection individuelle : port obligatoire des gants et des lunettes.

Comment se soigner si on est en contact avec le RC 50 ? Pour la peau : rincer à l’eau abondamment, et nettoyer au savon.

Est-ce que le RC 50 est toxique ?

Il peut provoquer une irritation des voies respiratoires en fonction des conditions de travail. La toxicité est de catégorie 3 (la plus forte étant à 1 à la moins forte à 4).
En cas de travaux en zone confinée, à fortes chaleurs ou pouvant créer des émanations, il est fortement conseillé d’utiliser un masque de protection. Dans le cas d’un endroit correctement ventilé, cela n’est pas obligatoire. Il faut aussi adapter la protection à la sensibilité de la personne manipulatrice.

Comment se soigner si on est en contact avec le RC 50 ? Pour les voies respiratoires : se mettre immédiatement à l’air libre

Est-ce que le RC 50 est mortel en cas d’ingestion ?

L’ingestion, dans un usage normal et conforme à la fiche technique, est fortement peu probable. Mais on ne vous conseillera pas d’en manger cependant.

Est-ce que le RC 50 est irritant en cas de projections dans l’œil ?

Il est très irritant pour les yeux (en cas de contact avec la main ou de projection).

Comment se soigner si on est en contact avec le RC 50 ? Pour les yeux : le produit est neutre, rincer les yeux ou l’œil à l’eau douce pendant 15 min.

Comment se soigner si on est en contact avec le RC 50 ?

Dans tous les cas, si une allergie, irritation ou autre réaction persiste ou apparaît, il faut immédiatement consulter un médecin, en gardant le flacon ou à minima l’étiquette.

La Fiche de données sécurité est consultable sur le site internet GEB en libre accès. La Fiche technique aussi. Il est impératif de se renseigner avant utilisation car comme pour une majorité des produits, cela reste des produits chimiques.

Qui est GEB ?

GEB est l’un des principaux fabricants français de mastics réfractaires, de colles et colles PVC. La marque est reconnue par les plombiers pour la fiabilité de ses solutions depuis 1860. Aujourd’hui, c’est la référence en matière de solutions d’étanchéité en plomberie-sanitaire et chauffage. Enfin, GEB est également une société familiale qui se développe en France comme à l’étranger.

Est-ce une innovation de GEB en France ? Dans le Monde ? Des produits similaires ont existé pendant un temps sur le marché Américain, mais leurs performances n’étaient pas optimales, ce qui explique le fait que ces produits ne soient pas arrivés jusqu’en France. Cocorico !! Le RC 50 est donc bien une innovation GEB en France et dans le Monde, ils sont les seuls à proposer ce produit. La formule a été travaillée et testée spécialement pour pallier aux défauts des produits américains. Il peut cependant exister des solutions similaires sur le marché Français à venir très prochainement.

Comments 5

  1. bonjour a tous
    Je ne comprend pas tes problème que ta eu avec le RC50 de geb je trouve se produit géniale plus de soudure une révolution dans la profession du dépannage .( a tu bien décaper toile émeri et décapant et laisser poser au moins 5 minute sans le manœuvre car si tu bouge ta pièce cet mort c’est comme la
    Résine de LOCTITE.
    j’ai utiliser le RC50 sur un remplacement de radia (sur CU et laiton et cuivre et emboiture chez moi ) no problème et je les utiliser avec des élèves car je suis enseignant dans l’académie de Versailles en IT et IS et avec des adulte en formation des agent de maintenance des bâtiment et collectivité .
    et pareille on l’a utiliser pour des maquette pour des épreuve . moi je l’ai pris a batimante comme founiseur et il a des bon retour .
    je te dit a bientôt sur ton site .

    1. Post
      Author

      Salut Thierry,

      Merci de ta franchise. Bah ouais franchement pas emballé par le RC 50 de GEB. Je n’ai pas eu de problèmes sur le collage cuivre/laiton mais de gros soucis sur cuivre et coudes du commerce.
      Je te dis sur 15 raccords ; 5 fuites. Après, j’avais beaucoup de longueur, est-ce que les raccords d’un point à un autre ont bougé sous la force de la barre de cuivre quand j’emboîtais ? Je ne saurais te dire.

      J’ai eu quelques retours positifs de collègues plombiers dans mon secteur. Des petites réparations sur un raccord. Même certains qui avaient changés une chaudière avaient réadaptés le dosseret avec du RC 50.

      Thierry, à bientôt. N’hésite pas à commenter ou me répondre. Cela me fait plaisir d’avoir un retour d’enseignant.

      A+

      Cordialement

      Fabien

    2. Il est absolument dommage de laisser des élèves à un enseignant de votre type. Vous n’êtes pas capable d’écrire deux mots sans faire une faute (pas moins de 21 fautes et je n’insiste pas sur la ponctuation).
      Bravo M. l' »enseignant ».
      Honteux

      Je doute que mon premier mail soit passé, mon cher Leclercq merci pour ton commentaire d’ »enseignant ». Nos pauvres apprentis! Ton message est bourré de fautes et en plus tu donne des cours à des adultes……! Apprends d’abord le Français avant de donner des leçons sur notre profession.
      Honteux.

  2. RC50 utilisé pour déplacer 3 radiateurs .Aucun problème ,produit genial .je vais réutiliser sur d’autre chantier.gain de temp énorme.

    1. Post
      Author

      Salut George,

      Merci pour l’info. Tu as fait des emboitures, tu as mis des manchons ? Combien tu as fait de raccords ? Merci.

      Cordialement.

      Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *