Eau chaude sanitaire comment réparer ?

On retrouve une grande variété d’appareils de production d’eau chaude sanitaire cependant on distingue deux modes de production d’eau chaude sanitaire : la production d’eau chaude instantanée et la production d’eau chaude par accumulation.

En moyenne, pour une famille française, il faut compter 50 litres d’eau chaude à 40° C par jour et par personne mais cela dépend aussi de la configuration du logement, de l’équipement sanitaire, du mode de chauffage, de l’ensoleillement du lieu en comparant le retour sur investissement, du nombre d’habitants et de leurs comportements. Pour toute étude sur la région toulousaine, faîtes appel à un plombier sur Toulouse comme moi. Je me ferais un plaisir de rechercher l’appareil de production d’eau chaude sanitaire le mieux adapté.

La production d’eau chaude est généralement réalisée depuis un chauffe-eau que celui-ci soit instantanée ou à accumulation.
– Un chauffe-eau est instantané lorsqu’il chauffe l’eau à la demande. Ex : chauffe-bains à gaz, chauffe eau électrique instantané 15/30 litres, chaudières murales, …)
– Un chauffe-eau est dit à accumulation (du latin cumulus) lorsque l’eau chauffée est maintenue à une température supérieure à 60° C dans un réservoir calorifugé c’est à dire isolé pour conserver la chaleur. La production d’eau chaude sanitaire peut être optimisée en la couplant au chauffage central. On obtient alors un bon rendement en hiver (chaudière murale ou au sol avec ballon d’eau chaude.). Elle peut être aussi produite séparément avec un accumulateur appelé aussi ballon d’eau chaude ou cumulus ou encore chauffe eau à accumulation électrique, gaz ou solaire, …)

Je m’étendrais ici que sur l’entretien et le dépannage du chauffe-eau électrique à accumulation que l’on peut réaliser sans forcément de grandes notions techniques en plomberie et surtout soi-même puisqu’il est dangereux d’intervenir sur les chaudières (ou chauffe-eau) à énergies fossiles gaz ou fioul et seul un professionnel y est habilité. Enfin, on verra.

Examiner votre appareil de production d’eau chaude sanitaire

Le première des choses à faire sera bien sûr de vous munir du matériel adéquat afin de réaliser une réparation. Que vous deviez changer l’ensemble du chauffe-eau à accumulation ou des pièces, je vous conseille de vous rendre chez un revendeur professionnel type Cédéo. Pourquoi ? Parce que les produits vendus ont une durée de vie maximale par rapport à certains magasins de bricolage. Je parle, bien entendu, au niveau qualitatif.

Comment réparer un ballon d’eau chaude électrique ou chauffe-eau à accumulation

Vérifiez bien le fonctionnement de votre chauffe-eau électrique. Comment fonctionne-t-il ? Parce qu’un schéma vaut mieux qu’on long discours…

details-elements-chauffe-eau-accumulation

Le composant de chauffe est la résistance électrique (image 3). Il en existe en 2 modèles de résistances électriques : la résistance blindée (plongée directement dans la cuve) et la résistance stéatite (protégé par une protection, une enveloppe).

Il faut savoir que le système de la résistance blindé est moins cher mais plus sensible au tartre et à la corrosion. Par contre, ce système chauffe beaucoup plus vite le ballon d’eau chaude puisqu’il n’y a pas de filtre entre l’eau et la résistance.

Schéma de la résistance stéatite :

resistance-steatite-ballon-eau-chaude

Schéma de la résistance blindé :

resistance-blindee-ballon-eau-chaude

Comme je le disais plus haut, l’eau est chauffée et stockée dans la cuve isolée. Le principale ennemi de votre chauffe-eau n’est pas la finance mais est le tartre. C’est son amoncellement au fond de la cuve qui au fil des années diminue peu à peu les performances de l’appareil.

Détartrer un chauffe eau

Lorsque l’eau d’une région est calcaire, le chauffe-eau est soumis à plus rude épreuve. Il doit faire l’objet, tous les cinq ans environ, d’un détartrage. Ce n’est pas très compliqué mais cela est long et fastidieux. J’apprends ici comment détartrer un chauffe-eau, en une paire de petites heures ! Oui, ce doit être jouable. Suivez le guide.

tartre-ballon-eau-chaude

Photo de Tartre

Réaliser l’entretien de groupe de sécurité

Si votre plombier est un saint homme, il vous a forcément expliqué cela. Il est très important de faire tourner les soupapes, vannes, robinets d’une installation sanitaire comme chauffage. Pourquoi ? Pour éviter la corrosion, la rouille et le blocage de ces éléments. Pas compliqué mais tellement essentiel. Il en est de même pour le groupe de sécurité sous le ballon d’eau chaude. Mais au fait, savez-vous où il se trouve ? Je vous explique tout sur l’entretien et même ce qu’il faut faire en cas de fuite du groupe de sécurité. Follow the leader.

entretien-groupe-securite-ballon-eau-chaude

Petite correction, plus ça va et plus je me demande si il faut manipuler cette vanne. En effet, presque à chaque fois que j’ai voulu la dégripper, le groupe de sécurité s’est mis à couler non pas en goutte à goutte mais en un filet continue. Je me demande si le groupe de sécurité n’est pas vraiment sensible voire fragile au point de céder.

Réarmer la sécurité thermique

Avant de jeter et changer votre bon vieux fidèle cumulus électrique parce qu’il ne fonctionne plus, avez-vous pensé à le réarmer ? Que nenni ? Niet ? Allez, je vous explique ici comment faire. Parce qu’il est fort possible que je sauve la vie de nombreux cumulus en expliquant cette manipulation, je préfère la dévoiler. C’est bête comme chou de réarmer la sécurité thermique. Par contre, si il faut le réarmer trop souvent, c’est qu’il y a un soucis, et qu’il faut peut-être changer le thermostat.

rearmer-securite-thermostat-ballon-eau-chaude

A découvrir aussi :

– Dépannage en plomberie -> fuites d’eau, robinets, débouchages, WC…

guide-plomberie

– Dépannage en chauffage -> entretien chaudière, désembouage…

guide-chauffage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *