Comment calculer le Delta T 50 ?

Avant la norme européenne EN 442, les constructeurs de radiateurs fabriquaient leurs radiateurs avec des Delta de température différents. Il était facile de se tromper en achetant tel ou tel radiateur et ne pas avoir le bon rendement pour le chauffage de la pièce au final. Si il était mal calculé, le rôle du chauffage ne pouvait plus jouer. Les radiateurs émettant trop peu de chaleur pour compenser les pertes.

Pour remédier à ces problèmes, la norme européenne EN 442 a harmonisé et homogénéisé les règles de construction des radiateurs en imposant le fait que la puissance des radiateurs soit donnée pour un Delta T 50. C’est à dire avec une entrée et une sortie de respectivement 75 °C et 65 °C.
J’y reviendrais dans le calcul ci-dessous mais comment faire où dans le cas d’une rénovation on souhaite installer de vieux radiateurs datant d’avant la norme EN 442 ?
Il existe plusieurs régimes de température
• 90/70 (haute température – ancienne chaudière)
• 75/65 (basse température – nouvelle chaudière – norme EN 442)
• 35/27 (très basse température – chauffage surfacique)

Méthode de calcul du delta t :

[(Température de l’eau à l’entrée en °C + Température de l’eau à la sortie en °C) /2] – température d’ambiance en °C.

[(75°C de l’eau à l’entrée + 65°C de l’eau à la sortie)/2] – 20°C = ∆T50

Il faut lire le calcul de cette manière : si dans une pièce, vous avez besoin de 1650 Watts pour chauffer celle-ci (vous aurez fait votre calcul de déperditions thermiques au préalable), vous aurez besoin d’un radiateur à la puissance de 1650 Watts pour chauffer à une température ambiante de 20 °C dans la mesure où l’eau à l’entrée du radiateur est à une température de 75°C, à l’intérieur de 70°C (la moyenne de la température d’entrée et de la température de sortie) et en sortie 65 °C.

Pourquoi 75°C et 65°C ? Parce qu’aujourd’hui la norme européenne EN 442 impose que tous les fabricants de radiateurs vous propose des puissances en Watts pour des radiateurs calibrés en ∆T50. Vous n’aurez juste qu’à vous préoccupez du calcul des déperditions et des Watts de chaleur à amener pour choisir votre radiateur.

Avant la norme EN 442, on se retrouvait avec différents choix d’entrée et de sortie de température. Il fallait donc calculer le ∆T pour sélectionner les radiateurs correspondants. La norme EN 442 a harmonisé tout cela.

Cela prend tout son sens dans le cadre d’une rénovation de maison. Si sur une maison ancienne vous souhaitez placer de vieux radiateurs, vérifiez que ceux-ci sont bien ∆T50 où récupérez les valeurs en watts donnés pour ces radiateurs ∆T50 où vous risqueriez de ne jamais atteindre les 20 ° de température d’ambiance.

En effet, que se passerait-il pour une eau en entrée à 55 °C et 45 °C en sortie ?

Je refais mon calcul : [(55°C de l’eau à l’entrée + 45°C de l’eau à la sortie)/2] – 20°C = ∆T30

Et bien pour un radiateur de 1650 Watts donné ∆T50, je regarde ce que les constructeurs me donnent comme valeur pour un ∆T30 et on aura 990 watts. Donc pour chauffer une pièces de 1650 watts, il faudra rajouter suffisamment d’éléments au radiateur pour atteindre les 1650 watts.